Articles Tagués ‘Années’

En 1985, déboule sans crier gare ce trio pour le moins original, Fine Young Cannibals, qui est un groupe britannique, fondé en 1984 à Birmingham et issu de la séparation de The Beat, mené par Andy Cox et David Steele qui se mettront à la recherche d’un chanteur qu’ils trouveront en la personne de Roland Gift. Le nom du groupe est lui inspiré du titre du film All the Fine Young Cannibals (1960), avec notamment Robert Wagner et Nathalie Wood.

Leur premier simple sera ce « Johnny Come Home », dont on retrouve ici la vidéo originale …

 

Publicités

W Festival Logo Mixcloud Mix

Cà y est, le premier mix Synthpop 80 est disponible … Et pour rester contemporain, il s’agit de remixes actuels de titres d’Artistes 80’s qui seront tous présents au fabuleux W-Festival d’Amougies qui aura lieu en août 2018, du 15 au 19 exactement !!!

Vous pourrez en outre, dès à présent retrouver un player MP3 sur le site même qui diffusera ce mix !!!

Il se trouve dans le menu de gauche, juste en dessous de la recherche et avant le Facebook de Synthpop80 … Que je vous invite à liker et à diffuser sur votre profil Facebook en le mettant en premier !!!

Mix W Festival - 80's Atists

Ce Festival d’Amougies sera ainsi l’occasion de (re-)découvrir des dizaines d’artistes des Années 80 dont je vous ai déjà parlé sur ce site … Mais pas que !!!

La scéne Dark/Cold/New Wave sera également bien représentée … Le Line-Up complet ICI !!!

Je reviendrai bien sûr très bientôt sur ce fantastique festival qui se prépare et dont cela sera la troisième édition cette année mais vous pouvez d’ores et déjà vous procurez vos places pour celui-ci et avoir plus d’informations en allant sur le site Officiel dont je vous ai mis le lien ci-dessous !

Toutes les infos sur le W Festival en cliquant ICI !

 

W Festival Affiche 3

 

W Festival Logo Mixcloud Mix

 

 

Nathalie Gabay, jeune chanteuse belge, interprète ce titre synthpop bien dansant en français « Ecoute mon coeur qui craque », écrit et produit par Peter Godwin … Succès immédiat du titre qui cartonne en Belgique, mais aussi en France et dans d’autres pays européen grâce à sa version internationale en anglais, en voici le clip …

 

Et pour bien débuter l’année 2018, je vous propose cette petite perle, une apparition des Pet Shop Boys lors de l’émission de la BBC2, ‘Whistle Test’ du 29 avril 1986 … Ou ils jouent ‘live’ le titre « Opportunities » dans une version différente du disque mais surtout ou l’on peut voir leurs machines … Fairlight, Emulator II, DX1, DX7, PX1, etc … Les musiciens apprécieront, il y en avait pour un paquet, surtout à l’époque !!!

Bonne vision et bonne écoute !!!

 

Retrouvons ici la diva, j’ai nommé Grace Jones, avec ce titre de 1980 : « Private Life » … Tout un programme …

Le morceau qui a fait décoller et connaître Propaganda … Le propulsant dans les sommets des charts.

On les voit ici lors d’un show TV allemand en live avec la particularité d’y trouver alors l’ex-bassiste des Simple Minds, l’extraordinaire Derek Forbes de passage dans le groupe à cette époque …

 

Retrouvons nos quatres compères de Dusseldorf avec ce titre, sorti originellement en 1978, que l’on pourrait prendre pour une comptine enfantine synthétique au premier abord, qui est aussi une de leurs compositions la plus reprise depuis lors …

Ici dans sa version allemande originale lors de l’émission TV ‘Na Sowas’ du 29 mars 1982 … Lorsque cette face B, au départ, est ressortie en version anglaise en face A en 1981 … Vous suivez ?

Un document !!!

Sur les cendres encore chaudes de Joy Division, New Order, nouvellement crée, nous sort ce premier album « Movement » dont est extrait le titre « Truth », ici en live lors d’un concert mythique du groupe à New-York, à l’Ukrainian National Home le 18 novembre 1981.

On retrouve ici la chanteuse-actrice-mannequin extravagante, muse de Jean-Paul Goude, dans une apparition TV en Allemagne …

Retrouvons à nouveau les quatre de Basildon lors de l’émission allemande « Thommys PopShow » en 1984 avec ce titre de leur période ‘cuir-chaines’ … « Blasphemous Rumours ».

Nul doute que Falco, avec son « phrasé rap » autrichien et son style, pour ne pas dire sa classe naturelle, fit plus pour faire connaitre l’Autriche et en fut, sans doute, avec le grand Wolfgang Amadeus Mozart, dont il en fera l’un de ses hits, l’un de ses plus grands ambassadeurs musicaux …

Alles klar, Herr Kommissar ?

Retrouvons ici l’extraordinaire groupe de Mark Hollis, toujours aussi ‘allumé’, dans cette prestation live. Le titre ? … « Dum Dum Girl ».