Articles Tagués ‘Vidéos’

En 1985, déboule sans crier gare ce trio pour le moins original, Fine Young Cannibals, qui est un groupe britannique, fondé en 1984 à Birmingham et issu de la séparation de The Beat, mené par Andy Cox et David Steele qui se mettront à la recherche d’un chanteur qu’ils trouveront en la personne de Roland Gift. Le nom du groupe est lui inspiré du titre du film All the Fine Young Cannibals (1960), avec notamment Robert Wagner et Nathalie Wood.

Leur premier simple sera ce « Johnny Come Home », dont on retrouve ici la vidéo originale …

 

Publicités

Sorti en mai 1982, ce titre est extrait de l’album « The Lexicon Of Love » qui sortira le mois suivant.

C’est Trevor Horn en personne qui produit la chanson. On y retrouve la future Art Of Noise, Anne Dudley, aux arrangements des cordes. Quoique crédité à la composition du morceau, le bassiste Mark Lickley ne fait déjà plus partie du groupe lorsque sort le single et n’apparaît ni sur la pochette ni dans le clip.

Ce titre emblématique du groupe restera quasi son plus grand succès et cela non seulement au Royaume-Uni où il atteindra la 4ème place des ventes de singles, mais aussi au Canada où il décroche la 1ère place et une certification disque d’or.

Aux USA, il arrive en tête du classement des diffusions en discothèques, le Hot Dance Club Play et sera 18ème au Billboard Hot 100 !!!

On retrouve ici la vidéo originale assez kitsch et au ton résolument Mary Poppins …

 


Oppenheimer Analysis est sans doute un des duos Minimal Wave les plus méconnus, et qui sont devenus Culte sur le tard grâce à la sortie en CD de leur première et unique cassette, New Mexico, sortie en quelques 200 exemplaires en … 1982 !!!

Douze titres magnifiques, dont ce « Radiance » dont un montage vidéo a été réalisé, me permettant d’illustrer ce duo et de le mettre un peu plus en lumière !

Découvrez également ces autres titres dont les fabuleux : ‘Subterranean Desire’, ‘Cold War’ ou encore ‘The Devil’s Dancers’, devenus tous des classiques !!!

 

Nathalie Gabay, jeune chanteuse belge, interprète ce titre synthpop bien dansant en français « Ecoute mon coeur qui craque », écrit et produit par Peter Godwin … Succès immédiat du titre qui cartonne en Belgique, mais aussi en France et dans d’autres pays européen grâce à sa version internationale en anglais, en voici le clip …

 

Quand un compositeur-interprète de chanson française, aidé aux paroles par Alain Souchon, déclare sa flamme à l’égérie pop anglaise qui a fait fantasmer une grande partie des ados des Eighties, cela donne ce clip, dans une version plus longue que le single sorti à l’époque, avec « Belle-Ile-en-Mer, Marie Galante » en face B, pour la petite histoire, … Ehhh oui !

Souvenir …

 

Retrouvons à nouveau le fabuleux quatuor de Düsseldorf avec ce deuxième extrait tiré de l’album « Electric Café », qui aurait dû s’appeler « Techno Pop » d’ailleurs.

Ce ‘Telefon Anruf’ (titre allemand) est présent dans cette vidéo ici en anglais dans une version remixée pour sa sortie en simple par François Kevorkian qui (re-)mixera un peu plus tard Depeche Mode …

A remarquer que c’est le seul titre de Kraftwerk ou Karl Bartos est au ‘chant’ …

 

Fabuleuse reprise du titre original de Donna Summer qui, n’ayons pas peur de le dire, révolutionna le domaine de la dance music et doit tout ou presque à la main experte de Giorgio Moroder.

Bronski Beat avec l’aide de Marc Almond, booste encore le titre un peu plus dans le côté dansant et moins électro … Et en fait un medley avec « Love To Love You Baby » de la même Donna Summer et « Johnny Remember Me » de John Leyton.

Un sommet synthpop avec son rythme qui s’accélère de plus en plus, puis ce changement brutal et cette ‘cassure’ sur la fin!!!

En voici la vidéo originale …

Ce titre Girls on Film est à l’origine écrit par Andy Wickett, le premier chanteur de Duran Duran jusqu’en 1979, avant l’arrivée de Simon Le Bon et il va permettre à Duran Duran de se faire remarquer … Ou plutôt son clip qui fut à l’époque censuré car trop ‘suggestif’ … Vous trouverez d’ailleurs celui-ci plus bas dans les commentaires afin de vous faire une idée …

En 1982 et par après, ce titre sera repris en live, comme lors de cette très longue version de fin de concert, ici à l’Hammersmith Odeon …

 

Quand un groupe composé uniquement de filles nous sortent ce tube mondial … Qui restera leur signature !!! Formé à Londres en 1980 par les anciens membres du groupe de ska ‘The Bodysnatchers’ , The Belle Stars se lancent avec leur single « Slick trick » et enregistrent leur disque « Hiawatha » chez Stiff Records.

En 1982, Clare Hirst, saxophoniste, tenor et claviste débarque pour renforcer le groupe féminin. Enfin, en 1983, le groupe sort un album à leur nom « The Belle Stars ». Là, les filles ont atteint leur consécration puisque « The Belle Stars » est un succès en Grande Bretagne et ce titre « Sign of the times » est classé numéro 3 au hit-parade britannique et passe très fréquemment sur les chaînes télévisées américaines et européennes.

En voici la vidéo originale …

 

Retrouvons à nouveau Nik Kershaw avec cette fois-ci ce titre magnifique mais peut-être moins connu de son répertoire, le fabuleux « Dancing Girls » sur l’album ‘Human Racing’ en 1984 … En voici la vidéo originale !

 

Ce groupe britannique fut fondé en 1979 par Jack Hues et Nick Feldmann. Dans un premier temps appelé « Huang Chung », il fut rapidement rebaptisé en Wang Chung.

Leur plus grand succès restera ce « Dance Hall Days », surtout dans les classements nord-américains ou ils rencontreront d’ailleurs leurs plus gros succès, dont ‘Everybody Have Fun Tonight’ et ‘Let’s Go’, alors que le marché britannique – dont est pourtant originaire le groupe – les a très (trop ?) longtemps sous-estimé.

Ils nous reviennent avec un nouvel album et seront d’ailleurs présents au fantastique W-Festival d’Amougies, LE Festival New Wave 80’s en Belgique, le 16 août 2018.

Plus d’infos ici : https://www.w-festival.com/fr/

Voici la vidéo originale du titre …

 

Quand deux belges, un animateur (feu Jean-Pierre Hautier) et un dessinateur (Frédéric Jannin – Germain et Nous) se rencontrent et font aussi la connaissance de deux autres belges, Dan Lacksman et Marc Moulin (Telex), cela donne ce tube sur l’univers de James Bond avec le Fairlight fraichement acheté par Dan Lacksman … Un véritable carton !!!

En voici la vidéo originale …