Vendredi 23 Décembre 2016 … Fabuleux Showcase de DaGeist au « Rouge » à Lille !

dageistvampire8

 

Photo de la pochette : Christophe Bonamis

 

Ce 23 décembre 2016 n’était pas un jour comme les autres …

Mis à part le fait qu’il s’agissait de mon dernier jour de travail en 2016 avant des vacances d’hiver bien méritées qui s’annonçaient (et tout le monde s’en fout, ndla ;-)), c’était surtout le jour ou Dageist présentait ses voeux de Fin d’Année via un Showcase au Rouge à Lille et surtout, son tout nouveau Maxi 33T EP (et CD) de son nouveau titre, à venir sur le prochain album, à savoir « Vampire » … Et cela c’est nettement plus intéressant !!!
La première partie du concert était assurée de main de maître (Wilder) par Fatherless Child, alias Nicolas Lannoy, qu’on ne présente plus, tant son talent est indéniable …
Et bien si, présentons-le, justement.
Nicolas est originaire de Dunkerque et est un des meilleurs remixeurs électro du Nord …
Fan, que dis-je féru de Depeche Mode, dont il connait tous les titres, mixes et remixes, il est, tel Obélix, tombé dedans quand il était petit et la potion magique lui a plutôt bien réussi, tant ses remixes et compositions influencés par le quatuor de Basildon donnent le ton !!!
Je vous invite d’ailleurs à visiter sa page Facebook mais surtout à écouter son SoundCloud … C’est de la dynamite !!!
Et pour cette soirée nous avons eu droit à des reprises live de Depeche Mode avec les sons originaux de Depeche Mode … Plus vrai que nature !!!

20161223_213003  20161223_215230

Vint ensuite le plat principal en la venue de DaGeist, plus fort que jamais qui nous ont d’abord offert une preview du nouveau clip signé Christophe Bonamis sur écran vidéo géant

20161223_220225

 

Et voici le clip, tout simplement épatant !!!

Réalisation du clip: Christophe Bonamis
Puis enfin le show … « The » Show … Et quel show ‘de proximité’ comme Davide et Fred en ont le secret, avec la plupart des principaux fans de la première heure et toute la Team « DaGeist », que je salue chaleureusement au passage (Stéphanie, Arnaud, François-Xavier, …). Il va sans dire que l’ambiance était ‘électrique’ !!!

20161223_224209_lls 20161223_223559_lls  20161223_223455_lls

Setlist magnifique, que l’on peut découvrir dans la photo ci-après, reprenant, bien sûr, le dernier titre en date, le fameux « Vampire » et se clôturant par le désormais célèbre « No One Is Innocent« … Déjà Culte !

2016-12-28-01-50-57

Ce fut une magnifique soirée ou j’eu également l’occasion de rencontrer plein de gens formidables, comme Christophe, Abigail, Lau, Josse, dont le site Josse Wave mérite que vous le visitiez, mais aussi les fabuleux Greg et Walter de la sublime émission Dark/Electro/EBM « Sampler & Sans Reproches » sur Galaxie Radio … et mon ami Patrice Hoerner, photographe de talent de concerts …
Bref, que du beau monde, sur lesquels je reviendrai dans de prochaines news et j’en oublie sûrement …

20161224_004109

Mais le meilleur restait encore à venir … La présentation de l’EP Maxi 33T ou Maxi CD 6 titres de « Vampire ».

20161224_124051

Autant le dire tout de go, après le somptueux album « 40 », DaGeist avait placé la barre très haut et la sortie de « Vampire », simple avant-coureur du prochain album en préparation devait pouvoir tenir et tient d’ailleurs la dragée haute à son prédécesseur.
Le style et la pêche que dégage ce maxi augure déjà d’un renouveau dans le son du célèbre duo Lillois … Mais parlons un peu de ce Maxi, sorti tant en vinyl maxi 33T qu’en CD, le vinyl étant le plus demandé en club et par les DJ’s …
Car c’est justement à ce niveau que ce nouveau simple et ce maxi se positionne … Il suffit pour s’en convaincre d’écouter les remixes du titre phare, le ténébreux « Transfusion Mix », au relent de NIN avec une basse bien pesante qui pulse et donne au titre un groove Dance-Club enfumé et glauque que ne renieraient pas les aficionados de Blade Runner, premier titre du maxi CD, ou encore le somptueux « Bloody Mix » qui rappelle par certains côtés, une poignée de maxis de New Order … S’ensuit la version single de « Vampire », telle qu’on peut l’entendre dans la magnifique vidéo éponyme signée Christophe Bonamis, avec la magnifique Abigail Luce toujours aussi énigmatique …
Vient ensuite un remix de « Amazing » tiré de l’album « 40 » remixé ici par Scott Vardan, pseudo de l’ingénieur son de DaGeist que je salue encore ici …
Ce « Body Mix » me rappelle par moment les sons des dernières productions de Gary Numan mais avec une rythmique hyper-speed penchant par moment sur les premiers maxis de Depeche Mode … Version pour club également donc …
Le cinquième titre est aussi une version remixée de ce titre, mais cette fois-ci par Fatherless Child, et de main de maître, qui plus est … Ce « Pumpkins Mix » est renversant et très différent de la trame originale du titre.
Vient enfin, le dernier titre, mais non des moindres, le fameux « In My City », à nouveau remixé par Fatherless Child, mais avec une touche ‘noisy’ rappelant là-encore du Depeche Mode, mélangé avec des sons de la bande à Trent Reznor … Tout d’abord déroutant puis tout à coup, véritablement envoûtant … C’est le « Urban Mix » … Un Must !
Pour résumé, nous tenons là un maxi, certes formaté clubs et dance, mais restant dans le style Dark-électro du duo lillois qui décidément continue sur sa trajectoire et ne déçoit pas.
Crédit Photos, sauf indications contraires, JL Marchal-I Love 80’s
Publicités