DaGeist, un retour plus « Sexy » que jamais !!!

DaGeist Sexy MM

Il se sera écoulé plus de trois ans entre la sortie de «40 » et ce nouvel album, au nom évocateur et en même temps énigmatique de «Sexy». Ce temps peut paraitre long, mais il ne faut pas oublier qu’entre les deux, le duo lillois à beaucoup tourné, passant de petites arrière-salles de bar début 2016 à de gros festivals (Wave-Gotik-Treffen, W Festival, …) tout en traversant l’Europe entière (France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni, mais aussi Italie, Espagne … La liste est longue) et tout cela, en même pas deux ans , leur laissant ainsi peu de répit pour travailler sur ce nouvel album pourtant très attendu par leurs nombreux fans, Ooupps, ‘Friends’ devrais-je dire car c’est ainsi que les aficionados du groupe se prénomment au sein de leur fan-base !!!

A L'écoute

Et pour les côtoyer depuis près de trois ans, je peux vous dire que c’est, et au sein de l’équipe autour du duo, et de ses admirateurs, une vraie réunion d’amis, de potes, de copains plutôt qu’une grosse machine, pour ne pas dire souvent un business bien huilé et rodé.

Car chez DaGeist, on aime travailler entre amis, la meute habituelle, composée de Davide aux compositions, Fred à la basse, Samuel et Laurent aux textes, Arnaud, l’ingé-son, Christophe et Nico aux photos, vidéos et autres trailers et, petit nouveau, David aux photos, notamment celles de la pochette de ‘Sexy’ … Sans oublier les femmes de l’ombre, mais, oh combien, indispensables à ce petit microcosme, Lau, Nath et Jessy.

Photo Groupe Sexy

Mais trêve de bavardages, rentrons de plein pied dans le vif du sujet, à savoir ce nouvel album ‘Sexy’.

La pochette, signée David Bauwens pour la photo et Nathalie Cuisinier pour le design, y dévoile une Abigail plus sexy, rappelant visuellement le titre de l’album, celui-ci étant indiqué en blanc sauf le X, rouge, rappelant ainsi le T de Dageist mais basculé …

Le CD à l’intérieur est, quant à lui, noir, barré du X rouge et est musicalement copieux …

20190619_103728

12 titres contre 8 pour «40», mais la quantité n’est pas signe de qualité nécessairement et n’oublions pas que les 8 titres du premier album étaient tous d’excellentes factures, ayant été façonnés par le temps, le concept DaGeist remontant en effet quelques années en arrière, ceux-ci ayant donc eu l’occasion de ‘mûrir’.

Qu’en est-il ici, nos amis ont-ils réussi un second coup de Maitre ? C’est ce que nous allons voir par le menu …

«Sexy» démarre sur du déjà entendu, en l’occurrence, le somptueux Virgin , dans la veine du précédent opus mais avec déjà un léger virage dans le son du groupe … On le connaissait déjà, de par sa sortie en simple sur le Bandcamp du duo.

Oeil

Le premier vrai nouveau titre arrive enfin, et c’est ce Just Like You, tuerie Dark-Electro-Wave que l’on se met à fredonner quasi immédiatement tant il est prenant. Des percussions électroniques puissantes, la basse, et cette voix, cette voix de Davide, à nulle autre pareille … Impossible de ne pas succomber !!!

So Cold, So Dark, So New nous promet un titre froid, noir et … Nouveau ! Et c’est le cas, car ici le ‘son DaGeist’ montre encore une belle évolution avec ce gimmick musical de quelques notes, perceptibles dès le début du titre, et immédiatement mémorisable et cette belle basse ronde de Fred sur ce titre qui en font déjà un futur simple avec cette rythmique entêtante et toujours cette voix … Magnifique ! Et écoutez bien les paroles, des références musicales y sont cachées …

Davide et Fred

Arrive ensuite Truth, sublime titre extatique, sur lequel j’ai ‘accroché’ dés les premières notes de ma première écoute, avec toujours cette voix et cette basse reconnaissables entre toutes. Un titre qui monte crescendo, avec l’ajout de percussions additionnelles, pour atteindre l’orgasme musical … Une rythmique parfaite, un hit indéniable !!!

I’m Alone, premier titre du nouvel album joué en live, a reçu immédiatement les faveurs du public l’ayant entendu pour la première fois … Un titre assez ancien qui était resté ‘dans les cartons’ et que Davide et son équipe ont dépoussiéré et remis au goût du jour ! Il devrait ainsi plaire aux fans, euh non, ‘Friends’ de la première heure.

Quelques légers crachotements de microsillons d’un bon vieux vinyl plus tard, c’est l’intro de Don’t Close Your Eyes qui démarre et me rappelle immédiatement au loin le célèbre « I Feel Love » de Donna Summer produit par Giorgio Moroder !!! Mais, c’est un leurre et très vite Davide assène ses paroles dans un micro aux sons distordus … Et le refrain arrive déjà, impeccable, implacable dans une composition ciselée, au rythme haletant et plein de groove qui ne donne qu’une seule envie … Sauter sur la piste et danser !!!  Tube vous avez dit tube ?

So Sexy

Dans la foulée, nous arrive à sa suite cet ovni dans l’univers DaGeist, un titre radiophonique et dansant à souhait, au refrain imparable, qui titille directement mon oreille ‘synthpop grand public’ et qui se nomme Kiss Or Kill, titre qui devrait à nouveau conquérir un nouveau public, tout en ne reniant pas les racines propres au duo … Une tuerie en perspective !

Arnaud s’est surpassé sur ce titre avec un mix parfait et d’une efficacité redoutable … Ce n’est plus un tube mais un Hit assuré et assumé !!!

On pensait se reposer un peu, mais c’était sans connaitre nos amis qui déboulent sans crier gare avec ce Broken et son intro de 8 secondes un peu ‘cheap’, pour nous entrainer directement via une basse grondante terriblement efficace dans une ambiance dark ‘à la DaGeist’ … Encore un tube assuré avec un refrain facilement identifiable et toujours un travail admirable de l’équipe son !

Fil de Fer

La surprise totale de cet album nous vient de ce titre, chanté en français, qui nous rappelle les Années 80 et des groupes comme Indochine pour le style musical, mais qui demande une écoute attentive des paroles, pour en mesurer toute la richesse, et, ‘last but not least’, la voix de Davide qui ici me rappelle certaines intonations d’un chanteur belge que j’adore, feu Pierre Rapsat.

A signaler que pour les paroles, bonnes nouvelles par rapport à «40», celles-ci sont désormais incluses dans la pochette dépliante incluse à l’intérieur de ce CD et qui contient d’ailleurs également de très belles photos souvenirs des photographes et ‘Friends’ (je l’ai dit !) qui suivent le groupe depuis ses débuts … De quoi chanter avec Davide dans votre douche 😉

Ah oui, j’allais presqu’oublier le titre de cette petite pépite … Ciel de Cendre !

Les Trois

Et les surprises n’en finissent pas avec le dixième titre de ce somptueux album, Curse, duo ou se mêle la voix sublime de Kelly à celle de Davide, pour nous emmener dans un voyage musical onirique … Encore un excellent moment avec toujours une production léchée …

L’avant-dernier titre de l’album pointe déjà son nez, et l’on n’a pas vu le temps passé tant cet opus est dense … Il s’agit ici d’une ancienne connaissance, Vampire, dans une version légèrement différente, de par l’ajout de cloches notamment, par rapport au Single de l’EP sorti en … décembre 2016 déjà … Et oui, ils auront ainsi pris le temps pour faire ce nouvel album mais cela en valait la peine tant celui-ci est classieux, copieux et … Fabuleux !!!

Davide

Mais, je ne dois pas oublier de vous parler du dernier titre qui clôt admirablement cette réalisation, Roberto, le prénom du papa de Davide, disparu durant la confection de l’album, et qui lui rend ici un vibrant hommage. On y entend ainsi la voix du chanteur lorsqu’il était enfant y répondre à celle de son père … Une composition bouleversante qui est sans doute le titre le moins dansant de cet opus, mais oh combien touchante … Comme l’est ce «Sexy» !

Pour résumer, cet album n’est pas simplement bon, ni même très bon, mais est celui de la maturité, en un mot Ex-ce-llent !!!

Et comme le dirait Max, fils de Franck de Radio Boomerang, qui a réussi à résumer le style du duo ainsi : « Ils ne font pas du Dark, de la Cold ou de l’Electro, ils font du … DaGeist ! »

Bravo Max, je n’aurais pu dire mieux !!!

Sexy Culotté

DaGeist – Sexy – DS0503 – Danse Macabre Records

Et si vous en voulez encore, allez écouter le podcast de l’émission n° 1152 de Sampler’s & Sans Reproche sur Galaxie Radio ICI

Ou encore, l’émission-interview Spéciale DaGeist de Franck-Eclipse sur Radio Boomerang.

 

Plus d’infos : Facebook Officiel DaGeist
Pour la Friends Page : DaGeist Friends Support Official

 

Les photos d’illustration de l’article, sauf mention contraire, sont signées David Bauwens.

 

 

 

Publicités