Articles Tagués ‘allemagne’

Pour un coup d’essai, c’est un coup de Maitre !!! Et ce titre du groupe de Marian Gold, Bernhard Lloyd et Frank Mertens, alias Alphaville, nom emprunté au film de Jean-Luc Godard, sera un véritable carton partout dans le monde, jugez plutôt …

N°1 en Allemagne et en Suisse en avril 1984, N°1 en Suède, N°2 en Italie, N°4 en Autriche et en Irlande, N°5 aux Pays-Bas, N°8 au Royaume-Uni, et  N°13 en France, sans parler des Etats-Unis …

On les retrouve ici lors d’un rare passage lors de l’émission « Top Pop » de la télévision néerlandaise Avro.

Publicités

Le morceau qui a fait décoller et connaître Propaganda … Le propulsant dans les sommets des charts.

On les voit ici lors d’un show TV allemand en live avec la particularité d’y trouver alors l’ex-bassiste des Simple Minds, l’extraordinaire Derek Forbes de passage dans le groupe à cette époque …

Et pour terminer tout doucement cette année 2016 en fanfare, si je puis dire, qui d’autre mieux que les hommes-machines, … les robots, alias Kraftwerk, ne pouvait le faire, synthétisant, sans mauvais jeu de mots, l’essence même de cette synthpop du début des années 80.

Il s’agit ici d’un très rare enregistrement, diffusé dernièrement par la chaine TV russe Nostalgia, originellement retransmis en 1980 lui-même à partir d’une captation réalisée au Club Lido à Venise en octobre 1978. Rareté !

Remarquez les mannequins représentant nos 4 amis au premier rang dans la salle … Effet garanti !

 

Rare version live, filmée à Manchester le 07.07.1982 de ce titre, véritable OVNI de la scène Cold Wave de cette époque …. Liaisons Dangereuses, un groupe allemand vraiment à part …

 

Nos amis de Kraftwerk prennent le train express européen, alias T.E.E … Toute une époque ! Trans-Europ-Express est sans doute le morceau électronique qui a été le plus samplé depuis lors … Un bijou comme seul Kraftwerk pouvait le concevoir … Il y a eu un avant et un après T.E.E, mais sans eux, la musique actuelle n’aurait pas eu le même son …

 

Et pendant ce temps là, Kraftwerk nous joue en live « Taschenrechner »  (version allemande de « Pocket Calculator ») et comme on peut le voir Florian Schneider s’amuse beaucoup (2’03 »).

 

La vision des pères fondateurs de la Synthpop, les géniaux et précurseurs, Kraftwerk, ici dans une de leurs rares prestations TV de l’époque et c’était sur la TV française dans l’émission d’Antoine de Caunes … Imaginez-vous, nous sommes en 1978, autrement dit une révolution !!!

Ils interprètent ici deux de leur plus gros succès de cette période : The Robots et Radioactivity. Ils se comportent comme des robots … Une belle performance !